Ne regrette pas ce qui se dérobe

Brossoit, Colette


  • Éditeur : BORÉAL
  • Date de parution : 2020-11-23
  • ISBN : 9782764626429
  • Nombre de pages : 234
  • Prix : 25,00 $ *

  • Disponible : Le livre est à la librairie. Contactez-nous pour le réserver.

Feuilleter ce livre


Résumé

À l’aube des années 1980, avec la complicité de son compagnon, Pierre Villeneuve, et de l’architecte Luc Laporte, Colette Brossoit ouvrait L’Express. Ce restaurant, conçu sur le modèle de la brasserie parisienne, allait tout de suite devenir un des phares de la restauration montréalaise.

Pendant qu’elle voyait le tout Montréal défiler à sa table, Colette Brossoit entretenait une passion secrète, l’écriture. Férue de théâtre et de littérature, elle notait ses impressions sur les pièces et les films qu’elle voyait, sur les livres qu’elle lisait. Elle donnait libre cours à son enthousiasme pour ses auteurs de prédilection : Tchékhov, Anouilh, Lalonde. Elle se remémorait également, elle qui avait une formation d’actrice, ses débuts au théâtre, sa rencontre avec le clan Villeneuve, avec Hélène Loiselle, qui allait se traduire en de profondes amitiés. Elle y parlait aussi de sa famille de L’Express, avec qui elle a partagé tant d’heures difficiles ou exaltantes. Surtout, elle y revivait son enfance, ses rêves, ses chagrins, son destin de femme, d’amoureuse, d’artiste convertie en femme d’affaires.

Quand elle nous a quittés en 2017, Colette Brossoit a laissé derrière elle des textes qui ont été recueillis et qui sont présentés ici par son amie Nadine Marchand. On y découvre, une voix unique, à la fois tendre, blessée, déterminée, mordante, la voix d’une femme pour qui l’écriture était la compagne irremplaçable, une femme dont le seul combat a été de vivre pleinement.

Quatrième de couverture

À l’aube des années 1980, avec la complicité de son compagnon, Pierre Villeneuve, et de l’architecte Luc Laporte, Colette Brossoit ouvrait L’Express. Ce restaurant, conçu sur le modèle de la brasserie parisienne, allait tout de suite devenir un des phares de la restauration montréalaise.

Pendant qu’elle voyait le tout Montréal défiler à sa table, Colette Brossoit entretenait une passion secrète, l’écriture. Férue de théâtre et de littérature, elle notait ses impressions sur les pièces et les films qu’elle voyait, sur les livres qu’elle lisait. Elle donnait libre cours à son enthousiasme pour ses auteurs de prédilection : Tchékhov, Anouilh, Lalonde. Elle se remémorait également, elle qui avait une formation d’actrice, ses débuts au théâtre, sa rencontre avec le clan Villeneuve, avec Hélène Loiselle, qui allait se traduire en de profondes amitiés. Elle y parlait aussi de sa famille de L’Express, avec qui elle a partagé tant d’heures difficiles ou exaltantes. Surtout, elle y revivait son enfance, ses rêves, ses chagrins, son destin de femme, d’amoureuse, d’artiste convertie en femme d’affaires.

Quand elle nous a quittés en 2017, Colette Brossoit a laissé derrière elle des textes qui ont été recueillis et qui sont présentés ici par son amie Nadine Marchand. On y découvre, une voix unique, à la fois tendre, blessée, déterminée, mordante, la voix d’une femme pour qui l’écriture était la compagne irremplaçable, une femme dont le seul combat a été de vivre pleinement.


* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Partager

Pas d'évènements pour le moment.

Voir les évènements précédents