Quel Canada pour les Autochtones?

La fin de l'exclusion

Dupuis, Renée


  • Éditeur : Boréal
  • Date de parution : 2001-05-22
  • ISBN : 9782764601150
  • Nombre de pages : 178
  • Prix : 24,00 $ *

  • Disponible : Le livre est à la librairie. Contactez-nous pour le réserver.

Feuilleter ce livre


Résumé

Le Canada est « le meilleur pays au monde », dit-on. Pourtant, il est une minorité qui perçoit les choses différemment. Les Autochtones trouvent que leurs conditions de vie sont loin d’être enviables. D’où vient cette divergence de perceptions ? Vivonsnous vraiment dans le même pays ?

Force est de le constater, les Autochtones forment une véritable société distincte : ils sont trois fois plus nombreux que les autres Canadiens à vivre sous le seuil de la pauvreté, six fois plus nombreux à souffrir de tuberculose, deux fois moins nombreux à avoir terminé leurs études secondaires. Soumis à un régime de tutelle, ils sont encore aujourd’hui les pupilles du gouvernement fédéral.

Pourtant, il y a quelques années, les circonstances avaient amené les gouvernements à modifier leurs politiques. On a enchâssé les droits des Autochtones dans la Constitution et engagé des négociations afin de les définir. Celles-ci n’ont jamais abouti.

Pour des questions de commodité politique, on a préféré laisser les tribunaux régler les conflits à la pièce, processus interminable et coûteux, qui a semé la grogne ou l’incompréhension dans l’ensemble de la population. On a voulu acheter la paix, et cela se solde aujourd’hui par un échec.

Renée Dupuis insiste dans cet ouvrage sur l’urgence de passer à l’action pour transformer en profondeur nos relations avec les peuples autochtones.

Voici une réflexion à la fois posée et stimulante sur une question qui n’a jamais été traitée avec le sérieux qu’elle mérite.

Quatrième de couverture

Le Canada est « le meilleur pays au monde », dit-on. Pourtant, il est une minorité qui perçoit les choses différemment. Les Autochtones trouvent que leurs conditions de vie sont loin d’être enviables. D’où vient cette divergence de perceptions ? Vivonsnous vraiment dans le même pays ?

Force est de le constater, les Autochtones forment une véritable société distincte : ils sont trois fois plus nombreux que les autres Canadiens à vivre sous le seuil de la pauvreté, six fois plus nombreux à souffrir de tuberculose, deux fois moins nombreux à avoir terminé leurs études secondaires. Soumis à un régime de tutelle, ils sont encore aujourd’hui les pupilles du gouvernement fédéral.

Pourtant, il y a quelques années, les circonstances avaient amené les gouvernements à modifier leurs politiques. On a enchâssé les droits des Autochtones dans la Constitution et engagé des négociations afin de les définir. Celles-ci n’ont jamais abouti.

Pour des questions de commodité politique, on a préféré laisser les tribunaux régler les conflits à la pièce, processus interminable et coûteux, qui a semé la grogne ou l’incompréhension dans l’ensemble de la population. On a voulu acheter la paix, et cela se solde aujourd’hui par un échec.

Renée Dupuis insiste dans cet ouvrage sur l’urgence de passer à l’action pour transformer en profondeur nos relations avec les peuples autochtones.

Voici une réflexion à la fois posée et stimulante sur une question qui n’a jamais été traitée avec le sérieux qu’elle mérite.


* Les prix de nos produits sont sujets à changements sans préavis.

Partager

Pas d'évènements pour le moment.

Voir les évènements précédents