Causerie autour du livre La philosophie à l’abattoir

Le vendredi 7 décembre à 18h

Causerie autour du nouveau livre La philosophie à l’abattoir de Christiane Bailey et Jean-François Labonté publié aux éditions Atelier 10 (Nouveau Projet, Document 14) animée par Martin Gibert.

Entrée libre et il y aura du vin et des boissons ainsi que des bouchées véganes à se mettre sous la dent (contributions volontaires).

De quoi aurait l’air une société juste envers les animaux? Comment repenser le cadre éthique, politique et social qui balise nos relations avec eux? Ces questions suscitent un débat collectif qui s’annonce comme l’un des plus importants du 21e siècle.

Entre les habitudes culturelles et les discours antispécistes, beaucoup peinent à se faire une opinion. Pour nous outiller, «La philosophie à l’abattoir» dresse une synthèse limpide et vivante des arguments invoqués dans cette discussion.

Bienvenue à toutes et à tous!

Philosophie à l'abattoir (La). Réflexions sur le bacon, l'empathie et l'éthique animale
Bailey, Christiane
ATELIER 10
ISBN 9782897594183
12.95 $Disponible

Café Histoire – Rencontre avec l’historien Christian Delacroix

Le jeudi 1er novembre à 17h

La librairie Zone Libre et le Département d’histoire de l’UQAM ont le plaisir de vous inviter à une rencontre avec l’historien Christian Delacroix.

Consultez l’événement Facebook.

Spécialiste d’historiographie et d’épistémologie de l’histoire, Christian Delacroix présentera l’ouvrage « Historiographies. Concepts et débats » dont il a été l’un des maîtres d’oeuvre. Ce dictionnaire ambitieux propose de dresser l’état des lieux de l’histoire comme discipline productrice de connaissances et de mettre en perspective les usages contemporains du passé.

La discussion sera animée par Laurent Colantonio et Benjamin Deruelle, professeurs au Département d’histoire de l’UQAM.

Historiographies, I. Concepts et débats
Collectif
Gallimard
ISBN 9782070439270
22.95 $Non-disponible

Historiographies, II. Concepts et débats
Collectif
Gallimard
ISBN 9782070439287
22.95 $Non-disponible

« Cet opus interroge les modalités d’écriture de l’histoire par d’autres intervenants que les spécialistes de la discipline, et la manière dont ces matériaux sont réinvestis par les historiens. Il examine également les liens entre l’histoire et les autres sciences humaines. »

Café Histoire – Paysage sonores du Moyen Âge à la Renaissance avec Laurent Vissière

Le jeudi 25 octobre à 18h

La librairie Zone Libre, le CIREM 16-18, le Groupe de recherche en histoire des sociabilités – GRHS et le Département d’histoire de l’UQAM sont heureux et heureuses de vous inviter au prochain Café histoire autour de l’ouvrage dirigé par Laurent Vissière. Ce dernier est un historien français qui sera des nôtres pour l’événement! La discussion sera animée par Benjamin Deruelle, professeur d’histoire moderne à l’UQAM.

Paysages sonores (Les). Du Moyen Age à la Renaissance
Presses universitaires de Rennes
ISBN 9782753542945
29.50 $Non-disponible

« Si l’homme ne retient pas les sons dans sa mémoire, ils périssent, car ils ne peuvent être écrits », déplore Isidore de Séville. Par définition, les bruits et les sons s’envolent, et de fait, à première écoute, les sociétés anciennes – le monde d’avant Edison – apparaissent désespérément silencieuses.

Comment étudier les bruits, les rumeurs, les clameurs qui animent le monde médiéval ? Peut-on même se représenter ces centaines de cloches qui, dans une ville comme Paris, sonnent à la volée les heures de la journée ? Peut-on imaginer les embarras de rues étroites où se côtoient hommes et bêtes, où hurlent du matin au soir crieurs et colporteurs ? C’est cet ensemble qui constitue un paysage sonore. Depuis les travaux pionniers de R. Murray Schafer et d’Alain Corbin, l’histoire du sensible a suscité un intérêt qui ne s’est jamais démenti, et qui a donné lieu à un grand nombre de travaux pour les XIXe et XXe siècles. Or, le Moyen Âge est moins silencieux qu’on pourrait le croire, et une partie au moins des sons quotidiens et familiers se retrouve transcrite dans des chroniques, des chansonniers, des romans, voire dans des actes judiciaires. Il s’agit de les retrouver, de les analyser et de les donner à entendre de nouveau, dans une sorte d’extraordinaire essai d’archéologie sonore.

Partageant le même intérêt pour la perception sensible de l’univers médiéval, Laurent Vissière et Laurent Hablot se sont attachés à réunir autour du thème des paysages sonores des historiens, des musicologues et des littéraires dans une perspective résolument interdisciplinaire. Rassemblant leurs savoirs, ces spécialistes du Moyen Âge et de la Renaissance nous font entendre ici le bruissement oublié du quotidien des femmes et des hommes de jadis.

Lancement – Agrafes et inventions dans la psychose ordinaire

Le mardi 23 octobre à 18h

LA PSYCHANALYSE S’INVITE EN LIBRAIRIE!

Le Pont freudien et NLS-QC ont la plaisir de vous convier au lancement du livre: Agrafes et inventions dans la psychose ordinaire de Alexandre Stevens, Guy Briole et Dominique Holvoet, dirigé par Anne Béraud.

Anne Béraud s’entretiendra avec Ruzanna Hakobyan et William Delisle sur la psychose ordinaire, puis nous trinquerons à la parution du livre!

Agrafes et inventions dans la psychose ordinaire
Collectif
Le Pont Freudien / NLS-Québec
ISBN 9782923062235
25.00 $Disponible

Le livre:
Sous la direction d’Anne Béraud, trois psychanalystes, Alexandre Stevens, Guy Briole et Dominique Holvoet, ont pensé la clinique de la « psychose ordinaire », syntagme proposé par Jacques-Alain Miller et articulé au dernier enseignement de Jacques Lacan. Dans la clinique psychanalytique, une asymétrie des modes d’existence, une inventivité subjective, présentent de nouvelles créations, de nouveaux agrafages qui déstabilisent les catégories. La psychose n’est plus une, mais elle est multiple, discrète ou extraordinaire, toujours dans des inventions poussées aux limites du « rapport au signifiant, au monde ».

Les invités:
Anne Béraud est psychanalyste à Montréal. Membre de la New Lacanian School (NLS) et de l’Association Mondiale de Psychanalyse (AMP), elle est A.E. (Analyste de l’École) de l’ECF en exercice (2018-2021). Elle est cofondatrice du Pont freudien et présidente de NLS-Québec. Enseignante dans le Programme d’étude clinique de NLS-QC, elle est l’auteure de plus d’une trentaine d’articles publiés dans six langues.

Ruzanna Hakobyan est psychanalyste à Montréal. Membre de la New Lacanian School (NLS) et de l’Association Mondiale de Psychanalyse (AMP), elle est secrétaire de la NLS et vice-présidente de NLS-Québec. Enseignante dans le Programme d’étude clinique de NLS-QC, elle est l’auteure de plusieurs articles.

William Delisle est intervenant psycho-social à Montréal. Il est coordonnateur des intervenants dans un centre de jour thérapeutique et travaille auprès d’enfants lourdement handicapés et autistes. Il est responsable des Actes du Pont freudien.

Table ronde – Penser la résistance avec Nicole-Claude Mathieu

Le mercredi 17 octobre à 17h

Le Réseau québécois en études féministes a le plaisir de convier le grand public à ce dialogue international transdisciplinaire autour de l’oeuvre de Nicole-Claude Mathieu.

Dominique Bourque est professeure agrégée à l’Institut d’études des femmes et au Département de français de l’Université d’Ottawa.

Jules Falquet enseigne la sociologie à l’Université Paris Diderot, et travaille sur la mondialisation néolibérale dans une perspective d’imbrication des rapports sociaux de sexe, race et classe, à partir de terrain latino-américains et des Caraïbes.

Valeria Ribeiro Corossacz est professeure d’anthropologie en Italie, à l’Università di Modena e Reggio Emilia. Elle a fait son doctorat à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales de Paris et à l’Université de Sienne.

Consultez l’événement Facebook.

Sociologue et anthropologue féministe, Nicole-Claude Mathieu est « l’une des théoriciennes les plus stimulantes du mouvement féministe français de la deuxième vague. » selon Jules Falquet.

Lancement – Notre environnement, le documentaire

Le mardi 16 octobre à 17h30

Les Éditions de l’Isatis et la Librairie Zone Libre vous invitent au lancement du documentaire illustré NOTRE ENVIRONNEMENT.

Consultez l’événement Facebook.

Seront présents :

  • Jacques Pasquet, auteur
  • Yves Dumont, illustrateur
  • Diego Creimer, représentant de la Fondation David Suzuki

Au programme : Quizz, jeux et bonne humeur !

Venez célébrer avec nous !

Notre environnement
Pasquet, Jacques
DE L'ISATIS
ISBN 9782924769485
29.95 $Non-disponible

Isatis se lance dans un livre documentaire d’envergure sur l’environnement avec aux commandes deux créateurs reconnus : Jacques Pasquet et Yves Dumont.

Avec une approche éducative mais non moraliste, Jacques Pasquet explique les tenants et les aboutissants de ce qui forme notre environnement. De l’eau à l’air en passant par le sol, les énergies et le climat, il décrypte et analyse avec justesse, humour et passion le rôle, les menaces et les enjeux de tout ce qui nous entoure. Si la planète est menacée et dans un drôle d’état, tout n’est pas perdu, des solutions existent.
Yves Dumont réalise un tour de force en réalisant des illustrations réalistes, aussi drôles que stylisées dans lesquelles les lecteurs se plongeront avec enthousiasme.

Karel Mayrand, Directeur général Québec Atlantique de la Fondation David Susuki, signe la préface de livre exceptionnel.

Lancement et discussion autour de Travaux forcés

Le mercredi 10 octobre à 17h30

Les Éditions Écosociété, le Collectif pour un Québec sans pauvreté et la librairie Zone Libre sont heureux de vous inviter au lancement du nouvel essai d’Olivier Ducharme: Travaux forcés. Chemins détournés de l’aide sociale.

Olivier Ducharme s’entretiendra avec Simon Tremblay-Pepin et Nicole Croteau autour du thème du droit à un revenu décent.
Virginie Larivière, porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté, animera la discussion.

Simon Tremblay-Pepin est professeur adjoint à l’université Saint-Paul. Il enseigne l’innovation sociale. Ses recherches portent sur trois sujets: la démocratisation de l’économie, les finances publiques et la critique des médias.

Nicole Croteau est l’auteure du livre Heureux les pauvres?, édité chez MédiasPaul.

Travaux forcés
Ducharme, Olivier
ÉCOSOCIÉTÉ
ISBN 9782897194352
18.00 $Disponible

À propos du livre :

Pourquoi tolérons-nous la pauvreté malgré la richesse de nos sociétés? Comment expliquer ce manque de solidarité envers les personnes les plus vulnérables, en particulier celles à l’aide sociale? Olivier Ducharme s’attaque aux politiques d’assistance sociale fondées sur le modèle de la «contrepartie», adopté par la majorité des pays occidentaux et imposant des conditions à quiconque veut s’en prévaloir. Ainsi, au Québec, l’État verse à la personne demanderesse une prime financière si elle participe à un programme d’insertion à l’emploi; dans le cas contraire, on va jusqu’à lui imposer des pénalités financières. Dénonçant cette politique inique de la carotte et du bâton, Ducharme cherche du même souffle à réhabiliter l’image que nous nous faisons du «pauvre». Remettant en question certains dogmes, comme le travail et l’argent, il plaide pour une aide sociale éthique, centrée sur la solidarité humaine et détachée de l’emprise du marché du travail. Contre les mensonges du néolibéralisme, l’heure est venue de défendre un droit inconditionnel à l’assistance sociale.

À propos de l’auteur :

Olivier Ducharme est chercheur à l’Observatoire de la pauvreté et des inégalités au Québec (Collectif pour un Québec sans pauvreté). Auteur de nombreux ouvrages sur la philosophie et le cinéma, il a notamment publié, chez Écosociété: À bout de patience. Pierre Perrault et la dépossession (2016) et Travaux forcés (2018).

Lancement – Travail invisible aux éditions du remue-ménage

Le mercredi 3 octobre à 17h30

Nous sommes fières de vous inviter au lancement du livre TRAVAIL INVISIBLE le mercredi 3 octobre prochain dès 17h30. Cette problématique est chère aux Éditions du remue-ménage depuis leur fondation… et se reflète jusque dans leur nom!

Un coin pour les enfants sera aménagé dans la librairie.

De 18h à 18h30, la plupart des auteures du collectif partageront leurs motivations d’écriture avec le public.

Consultez l’événement Facebook.

Travail invisible. Portraits d'une lutte féministe inachevée
Robert, Camille
Remue-ménage
ISBN 9782890916357
22.95 $Disponible

Sous la direction de Camille Robert et Louise Toupin

Encore invisible, le travail des femmes? La question peut faire sourciller tant les féministes ont obtenu des gains sur ce front au cours des dernières décennies. Or, si les femmes ont massivement intégré le marché de l’emploi, le travail dit invisible, majoritairement effectué par celles-ci, n’a fait que croître et se complexifier. En plus du strict travail ménager, il se présente sous de multiples visages: la charge mentale de l’organisation familiale, le travail invisible d’intégration des femmes immigrantes, le travail des proches aidantes, celui des aides familiales venues d’ailleurs, des femmes autochtones et racisées, des étudiantes stagiaires, ou encore, des travailleuses du sexe.

Comment se décline l’enjeu du travail invisible dans différents milieux, et où en sont les revendications pour faire reconnaître ce travail et le sortir de l’ombre? Rassemblant des militantes féministes et des intellectuelles engagées sur ces questions, cet ouvrage collectif entend remettre le sujet du travail invisible à l’ordre du jour politique tout en proposant des pistes de réflexion et de mobilisation concrètes.

Des textes de Stella Adjokê, Sandrine Belley, Sonia Ben Soltane, Annabelle Berthiaume, Jenn Clamen, Hélène Cornellier, Irène Demczuk, Myriam Dumont Robillard, Claudia Foisy, Monica Forrester, Elizabeth James, Elene Lam, Widia Larivière, Valérie Lefebvre-Faucher, Linda Li, Camille Robert, Annabelle Seery, Valérie Simard et Louise Toupin.

Café Histoire – Âges, sexes et statuts sociaux au Moyen Âge

Le jeudi 27 septembre à 17h

Le prochain Café Histoire se tiendra avec la participation de Didier Lett, professeur d’Histoire médiévale à l’Université de Paris 7, avec pour thème: « (Pour) une histoire des différences sociales au Moyen Âge (XIIe-XVe siècle) : âges, sexes et statuts sociaux », et sera animé par Piroska Nagy, professeure d’histoire du Moyen Âge à l’UQAM.

Consultez l’événement Facebook.

Hommes et femmes au Moyen Âge. Histoire du genre, XIIe-XVe siècle
Lett, Didier
Armand Colin
ISBN 9782200290719
27.95 $Non-disponible

Présentation :

« C’est une problématique essentielle pour l’étude historique de nos sociétés qui est interrogée ici : quels étaient la place et le statut des femmes et des hommes au Moyen Âge ? Quel rôle et quelle image les uns et les autres avaient-ils dans la vie quotidienne, au sein de la famille, du couple, mais aussi dans les institutions, les jeux de l’argent et du pouvoir ?

Cet ouvrage offre une vision nouvelle de l’être féminin et masculin médiéval : par-delà la domination de l’homme alors que s’impose la loi salique, l’affirmation de la masculinité de l’activité intellectuelle et où s’affirme comme valeur première de l’aristocratie la virilité, il met également en lumière la réalité des genres et la façon dont se construisent les identités sexuées en fonction de l’âge et des catégories sociales. »