Archives de catégorie : Lancement

Lancement – revue Frontières « Ruines urbaines »

Le vendredi 1er décembre à 16h30

Le CÉLAT-UQAM et la librairie ont le plaisir de vous inviter au lancement du nouveau numéro de la revue Frontières dont le thème est « Ruines urbaines. Mémoire, explorations, représentations ».

Un vin d’honneur sera servi pour l’occasion.


Le CÉLAT regroupe des chercheurs de l’Université Laval, de l’UQAM, de l’UQAC et aussi de McGill, l’Université d’Ottawa et de l’Université de Montréal, des post-doctorants et des étudiants de deuxième et troisième cycle.

Le CÉLAT-UQAM compte dix chercheurs réguliers issus de différents horizons disciplinaires et de nombreux étudiants et post-doctorants.

Au Québec, le CÉLAT est devenu le centre probablement le plus diversifié, étant lié par ses membres à 16 disciplines et à plusieurs modes de production des connaissances, et le plus ouvert aux changements de formats de recherche. Le Centre devient en somme un modèle unique dont l’exemplarité et le dynamisme sont notables.

Lancement – Le véganisme (Que sais-je?) avec Valéry Giroux

Le mardi 24 octobre à 18h

La librairie et la coauteure, Valéry Giroux, ont le plaisir de vous convier au lancement du Que sais-je? sur le véganisme.

Un vin d’honneur et des bouchées végétaliennes seront servis.

Véganisme (Le)
Giroux, Valéry
PUF
ISBN 9782130749479
17.95 $Disponible

Le livre traite du véganisme, ce mouvement social et politique dont les membres visent la fin de l’exploitation animale.

Le véganisme est le mode de vie consistant à refuser les produits ou les services ayant impliqué l’exploitation d’un animal. Il est aussi et surtout un mouvement social et politique visant plus largement l’émancipation des animaux. Constitué à proprement parler au milieu du XXe siècle, le mouvement végane se présente comme une contestation du carnisme, idéologie si ancrée qu’elle a souvent échappé à toute remise en cause. Même si les animaux « non humains » sont exploités et tués dans des proportions jusqu’ici inégalées, les consommateurs se révèlent de plus en plus sensibles à leur sort, de même qu’aux arguments des véganes, qui popularisent les travaux des théoriciens de la libération animale ou des droits des animaux, ainsi que les dernières découvertes en matière de nutrition et de sciences de l’environnement. L’avènement de la société que les véganes espèrent (et qu’ils préfigurent grâce à leurs pratiques quotidiennes) reposerait sur une conception élargie de la justice impliquant l’ensemble des êtres doués de sensibilité.


Crédit photo : Noémie Leboeuf

Docteur en philosophie (éthique animale), Valéry Giroux est coordinatrice du Centre de recherche en éthique (CRÉ), professeur associée en droit de l’Université de Montréal et professeur en philosophie à l’Université de Sherbrooke.

Lancement – Le monde est à toi de Martine Delvaux

Le jeudi 5 octobre à 17h30

Les éditions Héliotrope et la librairie vous invitent au lancement du dernier roman de Martine Delvaux, Le monde est à toi.

Monde est à toi (Le)
Delvaux, Martine
ÉDITIONS HÉLIOTROPE
ISBN 9782924666357
20.95 $Disponible

« Je ne sais pas si ce livre est une liste de conseils, de consignes, de recommandations ou d’explications. Si c’est mon regard sur le monde, sur toi, sur moi, ou sur nous. Si ce sont des morceaux d’avenir ou des fragments de mémoire. Ou si, tout simplement, c’est une lettre d’amour, la suite du geste que je pose quand je te prends dans mes bras, ton long corps élancé que je ne peux plus attraper en entier, et que je te dis que je t’aimerai toujours…

Dans ce texte sensible, écrit à l’orée de l’essai, Martine Delvaux interroge son rapport à sa fille. Elle ausculte l’amour et réfléchit à ce qu’il y a de féministe en lui. Comment le féminisme l’informe, et comment cet amour (entre une mère et sa fille) informe la pensée féministe. Car peut-on penser le féminisme, demande-t-elle, sans penser l’amour ? »

Lancement – L’université : fin de partie et autres écrits à contre-courrant

Le mercredi 13 septembre à 18h

Les Éditions Varia et la librairie sont heureuses de vous convier au lancement du livre de Jacques Pelletier L’université : fin de partie et autres écrits à contre-courrant.

Frédérique Bernier, Julien Lefort-Favreau, Julia Posca et Simon Tremblay-Pépin se réuniront autour de l’auteur pour une table ronde.

Université (L'). Fin de partie et autres écrits à contre-courrant
Pelletier, Jacques
VARIA (QUÉBEC)
ISBN 9782896060825
25.95 $Disponible

Résumé de l’éditeur :
« Décrite par plusieurs comme un paquebot à la dérive, balloté sur une mer déchaînée, l’université aurait-elle atteint le stade terminal, celui du naufrage définitif ? La question peut paraître paradoxale, sinon contradictoire, au vu de son expansion et de sa diversification, au rythme de la croissance de la demande de main d’oeuvre ultra spécialisée que requiert le marché du travail et de la prolifération des besoins nouveaux générés par notre société d’hyperconsommation. Cette déferlante risque toutefois de s’avérer un leurre, dissimulant et masquant la disparition de l’idée fondatrice de l’université telle que nous l’avons connue jusqu’ici et des formes institutionnelles concrètes dans lesquelles elle s’est incarnée historiquement. Une fin de partie définitive de ce pilier fondamental de nos sociétés modernes, sa mise à mort, est donc tout à fait plausible et on peut craindre hélas qu’il ne restera bientôt plus que le requiem d’une université défunte à entonner, à moins d’un très improbable sursaut. C’est la thèse centrale que défend l’auteur qui aborde également d’autres question sensibles, dont les rapports entre le nationalisme identitaire et la xénophobie, et plus particulièrement l’islamophobie dans le Québec d’aujourd’hui : réalités indépendantes ou liées par des relations de causalité, directe ou indirecte, et de quel ordre ? »

Lancement – Cahiers des imaginaire No13

Le mardi 16 mai à 18h

Le GRIPAL a le plaisir de vous convier au lancement des Cahiers des imaginaires No 13 : « Légitimation et délégitimation des pourparlers de paix en Colombie dans les journaux télévisés » de Yeny Serrano, professeure assistante de l’Université de Strasbourg.

Suite à la présentation, Alberto Florez-Malagon de l’Université d’Ottawa soulèvera des points de discussion pour ouvrir le débat.

Le débat sera animé par Marie-Christine Doran de l’École d’études politiques de l’Université d’Ottawa.

Un vin et fromage sera offert à la fin du débat et des Cahiers seront proposés à la vente.

*Photographie : Jesús Abad Colorado, Comuna 13, Medellin – Colombie 2002

Lancement – Nouveaux cahiers du socialisme : Démocratie, entre dérives et décomposition

Le jeudi 23 mars à 18h

La librairie et les Nouveaux Cahiers du socialisme vous convient au lancement du numéro 17 : Démocratie, entre dérives et décomposition.

La soirée sera animée par Judith Trudeau des NCS.

Nous aurons la chance, pour l’occasion, d’entendre ces invité.e.s :

  • Pascale Dufour de l’Université de Montréal
  • Jonahtan-Durand Folco de l’Université St-Paul
  • Donald Cuccioletta de l’UQO

Lancement – Naïm Kattan, entretiens d’Emmanuel Kattan

Le lundi 20 février à 17h30

Nous sommes heureux de souligner la sortie du livre d’Emmanuel Kattan, NAÏM KATTAN, ENTRETIENS, dans la collection « Trajectoires ».

À cette occasion, Emmanuel Kattan s’entretiendra avec Naïm Kattan.

Naïm Kattan : entretiens
Kattan, Emmanuel
BORÉAL
ISBN 9782764624739
19.95 $Disponible

Résumé du livre :
« Né à Bagdad, Naïm Kattan est arrivé à Montréal en 1954. Le Canada, le Québec, il les a choisis, et il a toujours refusé de se considérer comme un exilé. Cependant, rejeter l’exil ne veut pas dire renier l’étranger en soi. Dès son arrivée au Canada, Naïm Kattan a accepté sa différence, il a revendiqué l’ailleurs en lui. Il a également compris qu’être étranger pouvait être un avantage, surtout dans un pays où se creusaient de nouveaux clivages culturels. Sans nier le fait que les cultures se transforment souvent en instruments de pouvoir et parfois même d’oppression politique, Naïm Kattan a fait le pari du dialogue. Ce dialogue s’est avant tout joué sur le plan de l’amitié. Comme en témoignent ces entretiens, de profondes complicités ponctuent son parcours – André Laurendeau, Jean Éthier-Blais, Jean-Guy Pilon, Nicole Brossard, Gaston Miron, Jacques Godbout, Jacques Allard -, mais il s’est également incarné dans une oeuvre de romancier et dans une brillante carrière de haut fonctionnaire dans le domaine culturel. Les entretiens qui composent ce livre tentent d’analyser le rôle de la culture dans la construction des identités collectives et dans l’instauration d’un dialogue des communautés et des nations. Plus précisément, ils cherchent à rendre compte des transformations culturelles qui ont façonné le Québec depuis les années cinquante et qui ont influencé son devenir, autant dans son évolution nationale que dans ses rapports avec d’autres cultures, en Amérique du Nord, en Europe et ailleurs dans le monde. »

Lancement – Les Juifs du Québec : In Canada We Trust

Le jeudi 8 décembre à 17h30

C’est avec plaisir que nous vous invitons au lancement du nouvel essai de Victor Teboul «Les Juifs du Québec : In Canada We Trust. Réflexion sur l’identité québécoise». Venez rencontrer l’auteur et prendre un verre en sa compagnie à la librairie Zone Libre.

Juifs du Québec : In Canada We Trust (Les). Réflexion sur l'identité québécoise
Teboul, Victor
ABC DE L'ÉDITION
ISBN 9782924691007
24.95 $Disponible

«Pourquoi les Juifs québécois ne s’identifient-ils pas spontanément à la nation québécoise et à ses luttes ? s’interroge Victor Teboul. Pourquoi n’ose-t-on pas examiner, parmi la multitude d’études publiées tous les ans au Québec sur la diversité culturelle et sur les Juifs, les raisons qui empêchent une telle identification? S’agit-il d’un sujet tabou ? Qu’est-ce qui fait obstacle à l’interpénétration des identités juive et québécoise ? L’histoire ? La mémoire ? Le nationalisme ? La langue ? Tout cela à la fois ? Victor Teboul s’interroge sur la place des Juifs au Québec. Il soulève avec humilité, respect et courage, des questions délicates, mais essentielles, sur la perception qu’ont les Juifs de la société québécoise et sur les rapports qu’ils entretiennent avec le nationalisme. Francophone et indépendantiste, Teboul se base en outre sur le parcours de la communauté juive au Québec pour interroger la place qu’occupe la mémoire collective québécoise dans l’esprit de tous les Québécois, quelles que soient leurs origines.»

Né à Alexandrie, en Égypte, Victor Teboul a fait du Québec sa patrie. Auteur de plusieurs romans et essais, il a enseigné l’histoire des communautés culturelles à l’Université du Québec à Montréal et la littérature au Collège Lionel-Groulx. Conseiller en communications au ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles du Québec, il a également siégé au Conseil supérieur de l’éducation et au Conseil de presse. Détenteur d’un doctorat en études françaises de l’Université de Montréal, il dirige aujourd’hui le magazine en ligne Tolerance.ca. Site Internet de l’auteur : www.victorteboul.com

Table ronde + lancement • La pensée féministe noire

Le vendredi 25 novembre à 18h

Pour souligner la parution en français de ce classique de Patricia Hill Collins, LA PENSÉE FÉMINISTE NOIRE, les Éditions du remue-ménage vous convient à une soirée de lancement à la Librairie Zone Libre.

Événement Facebook : https://www.facebook.com/events/1288136277898808/

Venez célébrer l’arrivée de ce livre-événement en assistant à une table ronde qui réunira Patricia Hill Collins (via Skype), Marie-Eveline Belinga, Agnès Berthelot-Raffard, Naïma Hamrouni ainsi que Diane Lamoureux, traductrice de l’ouvrage.

Pensée féministe noire (La)
Hill Collins, Patricia
REMUE-MÉNAGE
ISBN 9782890915657
37.95 $Disponible

« Confrontées à une société sexiste et raciste qui leur impose des images stigmatisantes d’elles-mêmes, les femmes noires des États-Unis n’en ont pas moins une longue histoire de résistances. Dans cet essai incontournable enfin traduit en français, Patricia Hill Collins nous offre une synthèse impressionnante de cette tradition d’oppression et de militantisme. »