Lancement – Revue Liberté 323 : Économie. Remettre la maison en ordre

Le vendredi 22 mars à 17h30

Pour l’occasion, la Revue Liberté nous propose une causerie autour du thème du dossier ÉCONOMIE : REMETTRE LA MAISON EN ORDRE.

La réflexion sur l’économie occupe ces dernières années une place importante dans nos pages. Cela révèle sans doute notre sentiment d’être assiégé par l’économicisme qui caractérise notre époque, où tout ce qui concerne la vie des humains et des collectivités doit désormais passer au crible de l’analyse économique (qui d’ailleurs est de plus en plus réduite à l’analyse comptable). Or ce « tout-à-l’économie », qui présente cette discipline comme une science dure arrachée au politique et à la société, agit comme un véritable solvant sur les liens sociaux et les institutions. Comment envisager autrement la réflexion sur l’économie ?

Nous en discuterons avec:

Alejandra Zaga Mendez, chercheure en économie écologique
Pascal Lebrun, doctorant en science politique à l’Université d’Ottawa et militant anarchiste dans le quartier de Pointe-Saint-Charles, en particulier au Bâtiment 7.
Valérie Lefebvre-Faucher, écrivaine et éditrice.

La discussion sera animée par Julia Posca, sociologue et membre du comité de rédaction de Liberté.

Consultez l’événement Facebook.

Lancement – Les nouveaux anarchistes avec Francis Dupuis-Déri

Le jeudi 21 mars à 17h30

À l’occasion de la sortie de son dernier livre LES NOUVEAUX ANARCHISTES (Editions Textuel), venez rencontrer l’auteur Francis Dupuis-Déri, pour une causerie et un vin d’honneur.

Consultez l’événement Facebook.

Nouveaux anarchistes (Les). De l'altermondialisme au zadisme
Dupuis-Déri, Francis
Textuel
ISBN 9782845977501
29.95 $Non-disponible

« Les zadistes de Notre-Dame-des-Landes et les « cortèges de tête » des dernières grandes manifestations sont l’objet d’une curiosité décuplée. Mais sait-on vraiment qui sont ces militants, comment ils s’organisent et quel sens ils confèrent à leur action ?
Dissipant le cliché médiatique des « casseurs » sans foi ni loi, le politologue Francis Dupuis-Déri s’est immergé depuis les années 1990 dans les mobilisations de ces nouveaux anarchistes, en France et en Amérique du Nord. Fort de son expérience militante, il livre ici une description passionnante du fonctionnement des campements autogérés et de l’humour utilisé comme arme de subversion. Il réinscrit ces pratiques dans la longue tradition libertaire. Enfin, il pose un regard neuf sur l’hémorragie militante que subissent les partis politiques et les syndicats, en montrant comment ces structures traditionnelles sont aujourd’hui supplantées par de petits groupes d’affinités, jugés plus démocratiques et plus efficaces par une partie de la jeunesse. »