Zoopolis: une théorie qui a révolutionné les droits des animaux

Le jeudi 2 mars à 18h

Dans le cadre de la traduction française (éditions Alma), la librairie vous convie à une discussion avec des experts en éthique animale. Il sera notamment question du tournant politique des droits des animaux, de la démocratie et de l’autonomie animales, du problème de l’extinction des animaux domestiqués et de protection de l’environnement et du respect envers les communautés animales sauvages.

Le livre «Zoopolis. A Political Theory of Animal Rights», de Sue Donaldson et Will Kymlicka, est paru il y a six ans et certaines personnes comparent déjà son impact à la publication de «La libération animale» de Peter Singer en 1975.

Participant-e-s:
Christiane Bailey (doctorante à l’Université de Montréal)
Frédéric Côté-Boudreau (doctorant à Queen’s University)
Valéry Giroux (coordonnatrice du Centre de recherche en éthique)
– Vincent Duhamel (professeur de philosophie au collégial)

L’évènement est gratuit et sera suivi d’une période de discussion avec le public.

Zoopolis. Une théorie politique des droits de l'animal
Donaldson, Sue
Alma éditeur
ISBN 9782362792052
48.95 $Disponible

Zoopolis. A Political Theory of Animal Rights
Donaldson, Sue
Oxford University Press
ISBN 9780199673018
27.95 $Disponible


Illustration de couverture :
A Coffee Break © Hartmut Kiewert
http://hartmutkiewert.de/

Lancement – Naïm Kattan, entretiens d’Emmanuel Kattan

Le lundi 20 février à 17h30

Nous sommes heureux de souligner la sortie du livre d’Emmanuel Kattan, NAÏM KATTAN, ENTRETIENS, dans la collection « Trajectoires ».

À cette occasion, Emmanuel Kattan s’entretiendra avec Naïm Kattan.

Naïm Kattan : entretiens
Kattan, Emmanuel
BORÉAL
ISBN 9782764624739
19.95 $Disponible

Résumé du livre :
« Né à Bagdad, Naïm Kattan est arrivé à Montréal en 1954. Le Canada, le Québec, il les a choisis, et il a toujours refusé de se considérer comme un exilé. Cependant, rejeter l’exil ne veut pas dire renier l’étranger en soi. Dès son arrivée au Canada, Naïm Kattan a accepté sa différence, il a revendiqué l’ailleurs en lui. Il a également compris qu’être étranger pouvait être un avantage, surtout dans un pays où se creusaient de nouveaux clivages culturels. Sans nier le fait que les cultures se transforment souvent en instruments de pouvoir et parfois même d’oppression politique, Naïm Kattan a fait le pari du dialogue. Ce dialogue s’est avant tout joué sur le plan de l’amitié. Comme en témoignent ces entretiens, de profondes complicités ponctuent son parcours – André Laurendeau, Jean Éthier-Blais, Jean-Guy Pilon, Nicole Brossard, Gaston Miron, Jacques Godbout, Jacques Allard -, mais il s’est également incarné dans une oeuvre de romancier et dans une brillante carrière de haut fonctionnaire dans le domaine culturel. Les entretiens qui composent ce livre tentent d’analyser le rôle de la culture dans la construction des identités collectives et dans l’instauration d’un dialogue des communautés et des nations. Plus précisément, ils cherchent à rendre compte des transformations culturelles qui ont façonné le Québec depuis les années cinquante et qui ont influencé son devenir, autant dans son évolution nationale que dans ses rapports avec d’autres cultures, en Amérique du Nord, en Europe et ailleurs dans le monde. »

Café Histoire – Jacques Dalarun, médiéviste

Le jeudi 16 février à 17h

La librairie Zone libre, en collaboration avec le département d’histoire de l’UQAM, vous invitent à des rencontres « Café-Histoire » qui se tiendront à la librairie au cours de l’année 2017. Piroska Nagy, professeure à l’UQAM, en sera l’animatrice. Pour ce premier Café-Histoire, une rencontre avec le médiéviste français Jacques Dalarun (CNRS, Institut de France) aura lieu autour de son œuvre.

Lors de la discussion, il sera question de l’actualité du Moyen Âge :

  • Question féminine
  • communauté et identité
  • préoccupation écologique
  • pratique démocratique

L’œuvre de Jacques Dalarun nous dévoile un Moyen Âge d’une modernité troublante, qui fait écho à nos débats les plus contemporains.

Gouverner c'est servir. Essai de démocratie médiévale
Dalarun, Jacques
Alma éditeur
ISBN 9782362790249
39.95 $Non-disponible

Dieu changea de sexe, pour ainsi dire : la religion faite femme, XIe-XVe siècle
Dalarun, Jacques
Fayard
ISBN 9782213636511
49.95 $Non-disponible

Vers une résolution de la question franciscaine. La Légende ombrienne de Thomas de Celano
Dalarun, Jacques
Fayard
ISBN 9782213633541
46.95 $Non-disponible

François d'Assise, un passage. Femmes et féminité dans les écrits et légendes franciscaines
Dalarun, Jacques
Actes Sud
ISBN 9782742712403
44.95 $Non-disponible

Célébrations et critiques des concepts féministes, lesbiens et queer of color

Présentation

Je veux rendre accessible les idéologies féministes, lesbiennes et queer of color pour examiner notre rapport à nous-mêmes et à autrui. J’expliquerai la notion de pensée straight de Monique Wittig qui propose de voir l’hétérosexualité comme un régime politique. Je discuterai aussi de l’essai The Erotic Life of Racism de Sharon Patricia Holland qui relève l’impact du racisme sur les désirs. Je parlerai enfin du concept de tiers espace qui permet de percevoir la différence au-delà de l’équation dominant/dominé (bell hooks et Gloria Anzaldúa). Pour plus d’informations, consultez la page du cours.

Professeure

Mariève Maréchale termine une thèse de doctorat sur les pratiques du tiers espace dans les écritures lesbiennes francophones sous la direction de Lucie Joubert à l’Université d’Ottawa. Elle s’intéresse aux écritures des femmes ainsi qu’aux théories féministes et du tiers espace.

8 février, 19h

Au-delà de l’orientation sexuelle: le lesbianisme en tant que pensée politique

J’exposerai dans un premier temps les conditions d’apparition de la pensée de Wittig qui fonde le lesbianisme radical. Dans un deuxième temps je discuterai des fondements (matérialistes et marxistes) du concept de La pensée straight (dans le livre du même nom de l’intellectuelle) : le contrat social hétérosexuel, les catégories de sexe, les lesbiennes comme transfuges à leur classe. Je pointerai dans un troisième temps les critiques qui lui ont été formulées, et sa pertinence aujourd’hui.

15 février, 19h

Les pensées queer of color sur la question du désir

Je ferai état, dans un premier lieu, des acquis théoriques des féministes noires et queer of color pour situer la pensée de Holland. Il sera question, dans un deuxième lieu, d’établir les bases de sa pensée (dans le livre du même nom) qui offre une généalogie et une critique de la déconnection entre racisme et désir, et entre théories queer et théories féministes. Dans un troisième lieu, j’offrirai quelques critiques et engagerai une discussion sur les manifestations du racisme dans l’intimité.

22 février, 19h

Le tiers espace : une pensée de la différence aux fondements militants

Je montrerai d’abord l’apport important, et souvent négligé, de la pensée de Monique Wittig, bell hooks et de Gloria Anzaldúa au concept de tiers espace. Ensuite, j’expliquerai le principe de double posture et de variance à la base de ses pratiques et manifestations et exposerai en quoi ce concept diffère de celui très populaire d’entre-deux. Je formulerai enfin des critiques du tiers espace avant de sonder avec le public ses implications sociales.